Recherche paysanne sur la qualité des préparations biodynamiques

Biodynamie Recherche s’engage avec le MABD dans un projet de recherche paysanne sur la qualité des préparations biodynamique, notamment la Bouse de Corne (500).

En effet, les indications données par Rudolf Steiner et les expériences des nombreux “chercheurs-agriculteurs” ayant depuis lors défini les pratiques à suivre pour l’élaboration des préparations laissent encore une marge de manœuvre assez large dans le choix des “matières premières” et la façon d’élaborer les préparations. Cette diversité est d’ailleurs largement illustrée par le récent travail réalisé par la Section d’Agriculture au Goethéanum.

Parmi la palette de pratiques et de choix qualitatifs des composants des préparations, nous avons identifié les questions qu’il semblait utile de soumettre à l’épreuve des faits dans le cadre d’expérimentations facilement réalisables au sein des groupes d’élaboration régionaux.

Afin d’arriver à des propositions concrètes, nous avons rapidement pris l’option de nous consacrer uniquement à la préparation  “bouse de corne”. Pour l’élaboration de cette préparation, parmi les facteurs principaux qui entrent en ligne de compte, nous en avons retenus trois : les cornes, la bouse et la façon de gérer la mise en terre des cornes.

Les trois questions retenues
Après avoir listé 25 paramètres qui pourraient avoir une influence sur la qualité de la préparation, nous avons finalement retenu trois expérimentations, qui pourraient nous aider à répondre à trois questions récurrentes :

  1. L’usure de la corne a-t-elle une influence majeure sur la qualité de la préparation ?
  2. Dans quelle mesure l’alimentation des vaches produisant les bouses influe-t-elle sur la qualité finale de la bouse de corne ?
  3. Peut-on élaborer une bouse de corne de qualité en enterrant un petit nombre de cornes ?

Un protocole simple a été mis en place et sera répété pendant au moins 3 années à partir de 2018 afin de tenter de répondre à ces questions par l’expérience. L’évaluation de la qualité des préparation est réalisée par des indicateurs sensible sur l’aspect des préparations, ainsi que par l’utilisation de cristallisations sensibles.