Effet des préparations biodynamiques sur les propriétés biologiques et chimiques du sol, ainsi que sur la qualité des pommes de terre

Article de recherche publié dans la revue Open Agriculture, 2019; 4: 17-23.

Auteurs : Nijolė Vaitkevičienė, Elvyra Jarienė , Reto Ingold, Jasmin Peschke

Résumé :

L’objectif de cette recherche, qui s’est déroulée sur trois ans (2013-2015), était d’évaluer l’effet des préparations biodynamiques (BD) 500 et 501 sur les propriétés biologiques et agrochimiques du sol et la qualité des tubercules de pomme de terre. Les échantillons de sol ont été analysés pour le phosphore disponible, le potassium disponible, l’azote ammoniacal, l’azote (somme des nitrates et des nitrites) et l’azote minéral. Les échantillons de pommes de terre ont été analysés pour déterminer la teneur totale en polyphénols, la teneur totale en anthocyanine et l’activité antiradicalaire. La recherche a révélé que les concentrations les plus élevées de phosphore, de potassium, d’azote et d’azote minéral disponibles dans le sol tout au long de la saison de croissance ont été identifiées le 14e jour après l’application au sol de la préparation BD 500 (avant la plantation des pommes de terre). De plus, l’application par pulvérisation dans le sol de la préparation BD 500 a entraîné une activité enzymatique plus élevée (uréase et saccharase). Lorsque la préparation BD 501 a été appliquée, la teneur en composés phénoliques totaux dans les tubercules des cultivars Blue Congo et Red Emmalie était significativement plus élevée, 20,1% et 5,4% respectivement ; la teneur en anthocyanines était significativement plus élevée dans les tubercules des trois cultivars testés. Toutefois, l’application de cette préparation n’a eu aucun effet sur la teneur en composés phénoliques totaux et sur l’activité antioxydante des tubercules de Vitelotte. L’utilisation des deux préparations (500+501) n’a eu d’effets significatifs que sur l’accumulation des anthocyanines dans les tubercules de Blue Congo et Vitelotte. L’application de la préparation 500 a réduit de manière significative la teneur en anthocyanines dans les tubercules des cultivars de Red Emmalie et Vitelotte.

Conclusion :

Nos résultats ont indiqué que l’utilisation de la préparation 500 stimulait l’activité des enzymes du sol (saccharase et uréase) et augmentait la teneur en nutriments importants pour la croissance des plantes (phosphore disponible, azote (somme des nitrates et de l’azote nitrique) et azote minéral) dans le sol.
Selon la composition chimique, les tubercules du cultivar Vitelotte s’est avéré être le plus intéressant : ils ont accumulé de manière significative les teneurs les plus élevées en composés phénoliques, les anthocyanines et se sont caractérisés par la plus forte activité antiradicalaire.
L’application de la préparation 501 pulvérisée sur les plants de pomme de terre a eu des effets positifs sur l’accumulation totale des anthocyanines, du TPPC ainsi que de l’activité antioxydante dans les tubercules des cultivars Blue Congo et Red Emmalie. Cependant, dans les tubercules de Vitelotte, cette préparation n’avait pas d’importance significative sur le TPPC et sur l’activité antioxydante. Lorsque la combinaison des deux préparations (500+501) ont été appliqués, les effets positifs n’ont été démontrés que pour l’accumulation d’anthocyanines dans les tubercules du Congo bleu et Vitelotte. L’application de la préparation 500 a réduit de manière significative la teneur en anthocyanines dans les tubercules des cultivars Rouge Emmalie et Vitelotte et le TPPC dans les tubercules de Vitelotte.